MAURITANIE : L’ADRAR HORS DU TEMPS

HomeActualitésMAURITANIE : L’ADRAR HORS DU TEMPS
Carnets et photos de voyage Afrique : La Mauritanie, l'Adrar hors du temps

MAURITANIE : L’ADRAR HORS DU TEMPS

Escapade dans l’Adrar – désert Mauritanien

Authentique trait d’union entre Maghreb et Afrique noire, la Mauritanie est un endroit où l’on peut connaître cette sensation d’être seule et au bout du monde, aux portes du désert. Recouverte aux deux tiers par le Sahara occidental, elle offre au randonneur ses paysages démesurés : champs de dunes orangées, déserts de pierre et plateaux de grès s’enchevêtrent pour créer des décors somptueux. Au centre du pays se dressent les plateaux gréseux de l’Adrar et du Tagant, figures emblématiques de la Mauritanie. C’est ici que bat le cœur du pays maure. Çà et là  surgissent de miraculeuses palmeraies, où se perpétue un mode de vie ancestral fondé sur les échanges entre nomades et sédentaires, dont l’activité est intense lors de la guetna à partir de juin juillet, pour la récolte de petites dattes savoureuses au goût de réglisse. Parcourir l’Adrar, lieu de vie et charme du désert, c’est partir à la découverte d’un quotidien hors du temps, avec son lot de rencontres inattendues…

Notre quotidien dans le désert…

Le trek était mené par Amadou, guide francophone, désireux de partager la culture, les traditions, les lieux insolites et l’ambiance de son pays natal. Chaque soir au bivouac, avec les trois services du traditionnel thé à la menthe, il compte des histoires d’hommes et de femmes, tristes parfois… et toujours avec le cœur et la bonne humeur !

Dans sa petite tente cuisine, Momo, notre chef cuisto nous a concocté des repas simples et riches en légumes et n’oubliait jamais les crêpes du petit déjeuner et nous accueillait avec les dattes, les cacahouètes et les biscuits accompagnant le thé à notre arrivée au bivouac !

Chaque matin, les trois chameliers jouaient au trétis pour charger les 9 chameaux avec nos sacs et les affaires de bivouac, sans compter la fabrication du pain cuit dans les braises à même le sable, un vrai délice au milieu du désert !

Notre itineraire dans l’Adrar

6 jours de trek itinérant, de 6h de marche par jour, en autonomie, en rando chamelière en pleine nature, des grandes dunes de Timinit aux sources de l’oasis de Terjit.

Carnets et photos de voyage Afrique - MauritanieJour 1 – Paris – Atar – Oued de Timagazine

vue d’avion : après le survol du désert et à l’approche d’Atar, tout d’un coup, c’est vert !
Allons, n’exagérons pas, il ne s’agit pas de forêt… il a plu ces dernières semaines après cinq ans de sécheresse, la nature profite de la moindre goutte d’eau pour surgir du sable ! Après les formalités d’arrivée et la constitution des groupes, transfert en 4×4 à l’oued de Timagazine pour le premier bivouac et les premières dunes, à escalader et dévaler au coucher du soleil. Première nuit à la belle étoile !

Jour 2 : Oued et grandes dunes de Timinit – palmeraie de Maaden

Distance : 15 à 18 km – Dénivelée positive : 200 à 300 m environ. Dénivelée négative : 200 à 300 m environ. 5 à 6 h environ de marche.
Hébergement : tente. Repas inclus : matin, midi, soir.

Départ pour la découverte de ce paysage minéral, même si ça et là, des plantes orne le désert. Notre caravane part en direction de la palmeraie de Maaden et ses grandes dunes majestueuses où il est aisé de sentir tout à la fois la force et la quiétude de cet environnement ainsi que l’invitation à l’introspection… Pause déjeuner en fin de matinée à l’ombre d’un arbre pour un repos bien mérité et reprendre la rando pour rejoindre le bivouac du soir après avoir dévalé les dunes, quel régal. Contemplation devant le spectacle féérique des étoiles filantes !

Jour 3 : Guelb el Marad – Chatou es Saghir (peintures rupestres)

Distance : 15 à 18 km environ – Dénivelée positive : 200 à 300 m environ. Dénivelée négative : 200 à 300 m environ. 5 à 6 h de marche.
Hébergement : tente. Repas inclus : matin, midi, soir.
Après une seconde nuit la tête dans les étoiles et un solide petit déj, nous voilà repartis en direction du village de Maaden où nous visitons une école et assistons à un cours de math. Visite de la palmeraie (avec l’aide de l’association de Pierre Rabhi, les habitants ont adopté l’agriculture biologique et les résultats depuis quelques années sont très encourageants). Le village attendait notre visite, les femmes se sont concentrées sur la place du village pour présenter leurs créations et les enfants vont et viennent. Pendant le temps du ravitaillement, une partie de foot est improvisée entre 2 rangées de maisons. Puis, nous repartons avec une chèvre à dos de chameau ! Le soir au bivouac, partie de pétanque avec les coloquintes sauvages et non comestibles qui poussent un peu partout !

Jour 4 : Toungad – forteresse de Chatou el Kébir

Distance : 15 à 18 km environ – Dénivelée positive : 300 m environ. 5 à 6 h de marche.
Hébergement : tente. Repas inclus : matin, midi, soir.

Après un repas de chèvre rôtie dans les braises à même le sable et son couscous pour accompagner, nous voilà en forme pour continuer notre progression par l’oued Guelb el Marad pour rejoindre la vallée Blanche. Une journée de marche d’abord dans le sable puis les falaises aux roches ocre se mélangent. La palette de couleurs est magique. Arrivée au pied du Chatou, nous grimpons à l’assaut de la crête de Chatou es Saghir pour découvrir un paysage époustouflant à 360° et admirer des “girafes rupestres”, témoignage d’un temps ancien où la savane occupait l’emplacement du désert actuel. Descente au bivouac en dévalant la pente, toujours un gros kif et ramassage de bois pour le feu du bivouac du soir

Jour 5 : Vallée Blanche – dunes chantantes

Distance : 15 à 18 km environ – Dénivelée positive : 300 à 400 m environ. Dénivelée négative : 300 à 400 m environ. 5 à 6 h environ de marche.
Hébergement : tente. Repas inclus : matin, midi, soir.

Remontée de la vallée Blanche avec en ligne de mire les pointes rocheuses de Chatou el Kébir, véritables sentinelles au milieu des sables. Pause déjeuner dans une palmeraie où un filet d’eau coule pour se tremper les pieds… Nous progressons dans la vallée Blanche, sorte de vallée glaciaire en U avec des falaises impressionnantes. Progressivement le temps se gâte, le ciel s’obscurcit, le vent souffle… Nous avons juste le temps de monter les tentes avant les premières gouttes. Expérience fabuleuse, de la pluie dans le désert… Nuit sous la tente !

Jour 6 : Village de Tintemdej – canyon de N’Tizinte – cirque majestueux d’El Baka

Distance : 15 à 18 km environ – Dénivelée positive : 200 à 300 m environ. Dénivelée négative : 200 à 300 m environ. 5 à 6 h environ de marche.
Hébergement : tente. Repas inclus : matin, midi, soir.

Au réveil le temps est toujours maussade. Nous plions rapidement et progressons dans l’oued serti de cordons de dunes à la couleur claire provenant de l’érosion des massifs alentours en direction des grandes dunes d’Enwekane avant d’entrer dans le canyon de N’tizinte pour arriver dans un oued sablonneux jusqu’à atteindre la dune de Guerd Hel Abdallahi, puis le magnifique cirque d’El Baka. Malheureusement la tempête de sable nous empêche d’apprécier à leur juste mesure ces paysages grandioses et nous marchons tête baissée, courbé en avant, chèche, casquette, chapeau… bien arrimé pour éviter le sable dans les yeux. Il pénètre partout néanmoins, nous le constaterons lors de la première douche de la semaine du lendemain !

Jour 7 : cirque d’El Baka – oasis de Terjit – Atar

Distance : 7 à 8 km – Dénivelée positive : 150 m environ. Dénivelée négative : 150 m environ. 2 à 2 h30 environ de marche.
Hébergement : auberge. Repas inclus : matin, midi, soir. Transfert : 2 h 30 à 3 h environ.

Ultime balade dans le cirque d’El Baka en direction de l’oasis de Terjit, située à l’ombre d’une faille, dans un canyon. Le vent est encore fort et nous contraint à nous protéger. Changement radical de décor à l’oasis, accrochées aux rochers surplombants, d’énormes stalactites laissent filtrer goutte à goutte une eau parfaitement pure. La verdure est partout dans ce canyon, il fait frais, nous enfilons nos doudounes, nous rêvions d’un bain dans les jolies vasques d’eau claire…

Jour 8 : Atar – Paris

Transfert à l’aéroport et vol retour vers la France

Dernier déjeuner préparé par Momo et transfert en véhicule pour rejoindre Atar, acheter quelques épices, dattes et chèche pour le prochain et l’auberge où nous passerons la nuit avant le vol retour vers la France.